• Hime Chen! Otogi Chikku Idol Lilpri 



    Genre : Shojo, Magical-Girl
    Support : Anime
    TV : 3/???
    Année de diffusion : 2010
    Éditeurs : Shogakukan Productions, TMS Entertainment
    Réalisateur : Makoto Moriwaki
    État des sorties au Japon : Série en cours
    État des sorties en France : Série non licenciée

    Opening : Little Princess
    Ending : Otona ni Narutte Muzukashii!!!

    Résumé :


    Pour sauver Fairyland de la destruction, trois animaux plus ou moins transgéniques sont envoyés sur Terre pour retrouver les trois Princesses Super Miracle Idols capables de restaurer les Happiness Tones et de rendre le bonheur aux humains. Mais celles-ci se révèlent être des élèves de primaire …


    Personnages principaux :

    Ringo Yukimori (doubleur : Ayaka Wada)

     


    L’héroïne de la série. Fille d’un vendeur de tarte aux pommes, elle rêve de devenir chanteuse pour rencontrer son idole. Elle est la réincarnation de Blanche-Neige.

    Reira Takashiro (doubleur : Yuuka Maeda)

     

    Une jeune fille étourdie qui aime les travaux ménagers. Elle est la réincarnation de Cendrillon.

    Natsuki Sasahara (doubleur : Kanon Fukuda)

    Calme et réservée, elle vient d’une famille aisée. Elle est la réincarnation de Kaguya-Hime.

     

    Ryoku (Risa Hayamisu), Sei (doubleur : Reiko Takagi) et Dai (doubleur : Yuuka Nakatsukasa)




    Ces trois charmantes bestioles ont été envoyées sur Terre pour trouver les trois princesses et les aider dans leur quête … même s’ils ont tendance à poser plus de problèmes qu’ils n’en résolvent.

    Wish (doubleur : Tetsuya Kakihara)

     

    Un chanteur populaire dont toutes les jeunes filles – y compris nos héroïnes – sont folles amoureuses.


    Avis personnel : 



    L'ultime (?) saison de Shugo Chara s'étant finalement achevée le mois dernier (avant d'avoir commencé, dirons les mauvaises langues  ) c'est avec beaucoup d’attentes que j'ai entamé le nouveau Magical Girl du printemps, espérant trouver un digne successeur à une série qui, sans révolutionner le genre, bénéficiait au moins d’une animation correcte, d’une bande son impeccable et d’un humour assez décalé … malheureusement, mon souhait ne semble pas s’être réalisé : visiblement destiné au (très) jeune public, Lilpri n’est pour l’instant qu’un mix sans originalité entre Sugar Sugar Rune (un groupe de petite filles tente de sauver un royaume magique en apportant du bonheur aux humains …), Kirarin Revolution (pour les voix criardes et les lolis chanteuses) et Gokujou Mecha Motte Inchou (pour la laideur du générique et des animations 3D).
    Après, on peut toujours espérer une amélioration une fois que les épisodes d’introduction seront finis, mais je doute qu'un miracle puisse encore se produire … j’attends juste de savoir quel sera le rôle de Wish dans le scenario (le fait que les trois héroïnes soient amoureuses de lui pourrait offrir des pistes intéressantes  ) avant de décider si je dois enterrer définitivement la série.


    Cette fois c'est sûr : les japonais ont un sens inné du mauvais gout ...

    Les moins : 
    * La 3 D est à peu près aussi bien intégrée au décor que dans Angela Anaconda.
    * L’Insert Song – qui est aussi l’opening histoire de réduire les frais - est absolument hideuse (et je parle pas des paroles …).
    * Les peluches de service ont clairement un air de déjà vu.
    * «Soit belle comme Kaguya-Hime ! » ou comment faire comprendre aux petites filles qu’elles ne sont bonnes qu’à danser et à faire la cuisine.

    Les plus : 
    * Plusieurs références sympas aux contes de fée qui ont inspiré la série
    * Les transformations ne prennent pas 10 minutes comme dans certaines séries.
    * Deux trois bons gags quand même
    * Rien de vraiment transcendant pour l’instant, mais je sens un bon potentiel de nanar 

    les images:





    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique